La pollution, souvent présente sur les friches, ajoute à lacomplexité d'une opération de requalification. Plus la pollution sera caractérisée et prise en compte en amont du projet, plus la reconversion de la friche sera facilitée. Les réseaux d'IDfriches ont travaillé à l'identification des nombreux acteurs impliqués dans les requalifications et de leur rôle respectif. La chaîne de valeurs, qui a été produite par le groupe de travail, est un outil d'analyse utilisé avec les maîtres d'ouvrage pour optimiser leur opération de reconversion. Voici un résumé du process de reconversion en quatre étapes clés, étroitement inspiré du guide La reconversion des sites et des friches urbaines pollués publié par l'ADEME en 2014.

La définition de la politique urbaine

La définition de la politique d'aménagement est le préalable à toute transformation de friche. Cette phase associe autour de la collectivité locale, les acteurs de l'aménagement, les propriétaires et exploitants de la friche, ainsi que la population. Elle consiste à prendre en compte les besoins économiques, sociaux, culturels et environnementaux à l'échelle du quartier et du territoire.

La conception de l'opération de requalification

La conception est la phase primordiale du processus de requalification. Elle se divise elle-même en plusieurs étapes :

La phase pré-opérationnelle

Recherche historiques, consultation des archives et des bases de données, etc. permettent de tirer un premier bilan de l'état environnemental du site. A ce stade, il est possible de devoir renoncer à un projet pressenti. 

La définition du projet

Cette phase d'études vise à déterminer la faisabilité juridique, technique et financière du projet. Elle mobilise un équipe pluridisciplinaire : architecte, urbaniste, assistance à maîtrise d'ouvrage spécialisée en sites et sols pollués le cas échéant, etc.

La faisabilité et préparation du projet 

Il s'agit d'adapter le projet suivant les contraintes environnementales dans un objectif de maîtrise des risques sanitaires et des coûts d'aménagement. Cette phase consiste à élaborer le plan masse, identifier les procédures nécessaires à la concrétisation du projet, appliquer la méthodologie nationale des sites et sols pollués, établir le planning de réalisation, communiquer vers les riverains et associations, etc.

L'identification du projet

Cette dernière étape de la conception consiste au lancement des différentes procédures adminstratives, en particulier rédiger le cahier des charges de consultation à destination de l'aménageur. 

La réalisation du projet de requalification

Le temps est venu de sélectionner le maître d’oeuvre et d'engager les travaux d’aménagement, notamment de dépollution. Si des travaux de construction sont engagés, il est nécessaire de contrôler les dispositions constructives visant à maîtriser le risque sanitaire (vide sanitaire, ventilation des logements,…).

La livraison du projet de requalification

Cette quatrième étape consiste à réceptionner les travaux, et si besoin à mettre en place des mesures de gestion relatives à la pollution et des restrictions d’usage. Il est essentiel de préserver la mémoire du site et de la rendre accessible.

 

 

Page de base document